Saint-Vit(France, Doubs)Samedi 29 juin 2019 - Back to the trees

ENFR

Tronc(s) commun(s)

Cette année encore le Bois d’Ambre sera notre tronc commun, d’où surgiront nombre d’arborescences issues de toutes les disciplines artistiques des arts sonores et visuels, du théâtre ou de la performance, qu’il s’agisse d’installations pérennes ou d’interventions volatiles ou furtives. Car Back to the Trees a la particularité revendiquée de ne pas reposer sur un commissariat proprement dit ; Lionel Viard et moi-même nous pensant plutôt comme des invitants, des sortes de frères hospitaliers qui fourniraient avec l’aide de la Mairie de Saint-Vit un espace à investir et à partager.
Comme chaque année, les artistes sont ici tous plus engagés que sélectionnés, en tant qu’elles et ils ont accepté cette curieuse invite forestière à courir les risques du climat et de l’approximation technique et, pour tout dire, de la déraison fondamentale qu’il y a à sortir de cette zone de confort qu’est le « white cube » ou le théâtre citadin ou péri-urbain. Notre premier attachement commun est donc celui d’accepter cet « ensauvagement » dont parlait déjà Rimbaud qui, descendant d’impassibles fleuves, notait sur la berge le spectacle singulier d’êtres « cloués nus à des poteaux de couleurs » … Ainsi, si notre tronc commun sait se faire pirogue prompte à embarquer tous les spectateurs, c’est à condition d’être toujours « bateau ivre ».
Mais comment aujourd’hui ne pas saisir que nos troncs communs se posent aussi en alliance de combat ? Car c’est bien de cette profonde certitude que l’arbre – tous les arbres – nous importe et que l’on ne peut se résoudre à trouver étrangères à nous-mêmes la déforestation repartie de plus belle au Brésil et la détresse des Rohingyas à la frontière du Bangladesh et de la Malaisie. Back to the Trees essaime en France et dans le monde car il repose sur l’expression d’un profond respect pour les arbres et la forêt. L’art ne peut plus aujourd’hui se penser seulement comme le résultat de transformations techniques ou de création d’objets à fort rendement spéculatif. La création donne à voir et à entendre la forêt comme un berceau qu’il serait renégat et suicidaire de continuer à mépriser par inconscience ou par appât du gain. Évoquer la Nature comme déesse mère des Anciens ou prendre le temps de s’arrêter sous les frondaisons pour apprécier un tableau jouant avec les ombres des feuillages, c’est aussi, aujourd’hui plus que jamais, honorer la forêt non comme un simple décor mais comme le sujet même de la manifestation tout entière.
Oui, nos arbres nous importent et, chacune et chacun à sa façon, les artistes qui se retrouvent en ce magnifique Bois d’Ambre concourent à célébrer une Nature qui ne peut se réduire comme peau de chagrin sans nous menacer dans nos vies mêmes. Qu’on se pense conteur, chamane, scientifique ou créateur importe peut-être moins que la conscience partagée d’appartenir à un lieu plutôt que de l’occuper comme une résidence extérieure ; et en somme ne jamais, comme le disait le penseur de l’Éthique, se percevoir « comme un empire dans un empire ».
Laurent Devèze

 

Les œuvres

Café-ForêtAtelier interactif de discussion et d’échanges avec le Réseau pour les Alternatives Forestières (France)
Cérémonie chamanique mongolePar Étienne Clémencelle (France) et Marguerite Bobey (France)
Collectes à vol d’oiseauPrélèvements sonores par Clémence Culic (France)
CorailPeinture de Valery Merlano (France)
CorrélationInstallation plastique de Delphine Pêcheux (France)
Coucou Hibou !Concert d’Alice Julien-Laferrière (France)
Dans les sombres forêts de GermanieAtelier scientifique de Nicolas Ben Mustapha (France)
DériveInstallation plastique de Marc Batifouyé (France)
DisparisPhotographies de Maxime Carasso (France)
DylarienSculpture de Gérald Colomb (France)
Écho et l’Oiseau-NarcisseInstallation visuelle et sonore d’Olivier Toulemonde (France)
Ex IlsSpectacle des groupes Ciconia (France), Envida (France) et Shon Lua (France)
Feu!!!Installation du collectif Feu!!! (France)
FrondaisonsInstallation vidéo de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon (France)
Hêtre ou ne pas être ?Photographies de Raphaël Helle (France) et rencontre avec Xavier Marmier (France)
Hommes et Femmes des BoisBalade polyphonique du Réseau pour les Alternatives Forestières (France)
I’m your EyesLive art de Yike (Chine)
In To TreeSculpture de Mamadou Alpha Diallo (France)
InapparencesPromenade sonore d’Aurélien Bertini (France), Pierre-Laurent Cassière (France) et Corsin Vogel (Suisse)
InclusionPerformance de David Bartholoméo (France) et Gilles Malatray (France)
IrradiéAction fictive de Maxime Carasso (France)
KukuraPhotographie de Guillaume André (France)
L’Abandon du Paradis – L’Identité du VégétalInstallation plastique de Serge Galliot (France)
L’Appel de la ForêtRandonnée-spectacle de la compagnie Vivre dans le Feu (France)
L’Arbre et le CosmosConférence d’Ernst Zürcher (Suisse)
L’Auréole douloureuseInstallation plastique de Julien Bouley (France)
L’UnificationInstallation plastique de Julien Bouley (France)
La Beste #4Sculpture de Vanly Tiene (Côte d’Ivoire)
La CollineVidéo de Léna Besson (France)
La Marche du TroncVidéo performance d’Elie Cumin (France)
La RameInstallation plastique de Per Hüttner (Suède)
La TempêteSpectacle des groupes Ciconia (France), Envida (France) et Shon Lua (France)
Les Écorces ÉmoiPeintures de Pascal Herrmann (France)
Les Siestes AériennesInstallation de la compagnie Le Sens de la Visite (France)
Les Visages de l’HermitageCyanotypes de Maud Caeiro (France)
Mare 1 & 2Croquis de Maxime Peroz (France)
MétamorphosesPerformances embusquées de la compagnie du Singe Debout (France)
Moon BounceInstallation radio du Réseau des Émetteurs Français du Doubs (France) et de 3615 Señor (France)
NaturaFilm de Pascale d’Erm (France) et Bernard Guerrini (France)
Nostalgie musicalePièce sonore de Flavie Mélançon (Canada)
NymphesInstallation-performance de Délia Georges (France) et son équipe
O Indio PériPerformance en collaboration entre Christine Douxami (France) et des étudiants de Licence et Master d’arts du spectacle de l’Université de Franche-Comté (France)
OndesInstallation plastique de Dylan Leemans (France)
Où sommes-nous ?Installations et performances du collectif La Méandre (France)
Portée végétaleInstallation plastique de MarieCécile Casier (France) et Emmanuel Gogneau (France)
ProméthéeSculpture d’Abigaïl Frantz (France)
QuelquechoseInstallation plastique de Guillaume André (France)
RémiPerformance de Laurent Devèze (France)
RétrofuturCréation sonore de l’école primaire Jouffroy d’Abbans (France) avec Aurélien Bertini (France) et Corsin Vogel (Suisse)
Sagittarius AInstallation plastique de Thomas Moesl (France)
Sans titreDispositif pictural de Non Profit (France)
Sans titrePerformance de Claude Boudeau (France)
Save GreenVidéo performance de Litu (Bangladesh)
Searching ChildhoodVidéo performance de Litu (Bangladesh)
Station d’écoute suspendue 2.0Installation sonore de Brane Project (France) et IdéeHaut (France)
Store TarnungInstallation de Julien Cadoret (France)
Sur la piste d’une forêt vivanteConférence de Sylvestre Soulié (France)
SylvaticaConcert de Pierre Juillard (France) et Marc Namblard (France)
TotemSculpture de Thomas Perrin (France)
WindowsInstallation plastique de Moumen Bouchala (Algérie)

 

Organisation

Elektrophonie et l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon
avec la complicité de la commune de Saint-Vit, de l’Université de Franche-Comté, de l’Espace Multimédia Gantner, du Festival Atmosphères, de Diversions, de la revue Silence et de Radio Campus Besançon

 

Galerie photos

 


Partager :
Share on Facebook
Facebook
">